92abcbf09a30cf87ca861ea01866e931c59e158d
72c259a696f0d7391126f34fdb3f46b6de6e971f
4c608e50cf9355b8851d555687f185eb80f692be
40566bf6a858dc2da2a7aa624fa6834bc4973d21
Fermer
cinéma

Les choses simples

1a85c69191db4fa77f322e1431c897a6801d14c0
En panne sur une route de montagne, Vincent, entrepreneur talentueux habitué à vivre à cent à l'heure entre mille projets, croise la route de Pierre qui préfère vivre loin du monde moderne, de son rythme et de ses bruits. Les deux hommes, que presque tout oppose, vont pourtant – au-delà des apparences - se trouver des atomes crochus.

L'intrigue use de ficelles aussi grosses que vieilles qu'Eric Besnard ne prend guère soin de masquer. Qu'importe, elles ne servent (derrière la recette un brin éculée du duo mal assorti) qu'à introduire une deuxième couche un peu plus subtile qui met cependant du temps à émerger. En tardant à déployer l'entièreté de ce qu'il raconte, le film s'applique un peu longuement à jouer du décalage entre le génie de la tech survolté et le solitaire aussi bourru que débrouillard. Heureusement, le cinéaste peut compter sur un duo de comédiens qui comblent plutôt bien la maigreur de cette première partie. Wilson comme Gadebois forment une évidence incontestable que le réalisateur s'ingénie à bousculer au fil d'un scénario qui, s'il manque d'originalité, porte sans trop de naïveté générosité, bon sens et optimisme. Il faut l'arrivée d'une femme pour que ces Choses simples déploient davantage que le parcours attendu d'une comédie gentillette, et aborde la question des choix qui font une vie.

Publié le 22/02/2023 Auteur : Guillaume B.

Derrière la rencontre des opposés, Besnard tire sa comédie cousue de fil blanc vers une tendresse jamais feinte et portée par un juste duo de comédiens autour de ce qui fait et fonde une existence.

Film français d'Eric Besnard avec Lambert Wilson, Grégory Gadebois, Marie Gillain. Durée 1h35


Mots clés : comedie