36f7bb8f8e5d3bca16c3e290bb8628b9f32c00fb
3c6b164888c4293766c301a03d2bdcedbf13ea91
3df967f0980244877064cc71a56663afa6826b73
Ae34010c518ccd0703fd9931512e7a1beb7781c0
9e236d66f46f6e4cfe7f244e4578f2453774e923
A4d541db6ebd4cc1dc37b4c1cac07230a4250040
Fermer
classique

Fin de saison classique à Toulouse

Fdb3b08c51a4911142f4413e8a620a1b62fc2e48
La saison se termine mais le théâtre du Capitole enchante ce début d'été avec trois spectacles exceptionnels, pour clôturer la saison en beauté.



Un peu de danse pour commencer avec le spectacle Toiles Étoiles, qui rend hommage à l'artiste Pablo Picasso qui lors de sa carrière marqua le monde du ballet. Cette pièce en trois tableaux voit les danseurs du Capitole interpréter trois chorégraphies différentes, inspirées chacunes par un rideau de scène conçu par Picasso. Surprenantes sur le plan esthétique, les chorégraphies intègrent des influences piochées dans différents mouvements, du hip-hop au flamenco, et promettent un spectacle éblouissant.
Côté musique, le théâtre du Capitole accueille un midi musical qui voit le ténor Carl Ghazarossian, accompagné au piano par Emmanuel Olivier, chanter les airs de grands compositeurs français tels que Ravel, Debussy, Poulenc ou encore Bizet.
La saison se termine par le grand opéra de Tchaïkovski Eugène Onéguine, adapté du célèbre roman d'Alexandre Pouchkine. Abordant le thème de l'amour et des regrets, l'oeuvre de Tchaïkovski  renferme certaines des plus belles mélodies de la musique classique russe et est jouée par une distribution de talent menée par le baryton Stéphane Degout, qui interprète le rôle-titre.

Publié le 03/06/2024 Auteur : nicolas lecomte

Toiles Étoiles, du 12 au 16 juin, de 8 à 63€, Halle aux grains, Toulouse

Carl  Ghazarossian, le 27 juin à 12h, 5€

Eugène Onéguine, du 20 juin au 2 juillet, de 10 à 113€

Théâtre du Capitole, Toulouse, opera.toulouse.fr


Mots clés :