3d97f63059b42fe6fe875067f6ec7656deb78d76
Ca4b7c59bbffe9909f568bb2803639aa5701ccf8
Fermer
théâtre

On ne dit pas j'ai crevé

On ne dit pas j'ai crevé (2022)
Elle est la plus égalitaire des sentences et pourtant la plus tabou. Enora Boëlle ausculte la mort avec une acuité… Chirurgicale. Que se passe-t-il après le dernier battement d’un cœur ? Une jeune morte le révèle sans drame, avec des mots simples et délicats, et égrène la chronologie de la fin, de l’annonce par le médecin à la cérémonie funéraire.

 

Théâtre - 1h - Dès 10 ans

 

Cette lumière au bout du tunnel, serait-elle celle de la salle de spectacles ? Dans On ne dit pas j’ai crevé, Enora Boëlle et Robin Lescouët transforment les planches en table d’autopsie. La comédienne et metteuse en scène et son co-auteur bravent cette voisine de palier que nous redoutons tous, pour entrer chez elle par effraction : la mort, ce tabou absolu, n’a rien à cacher. Que se passe-t-il après le dernier battement d’un cœur ? Une jeune morte le révèle sans drame ni pathos, avec des mots simples et délicats, et égrène la chronologie de la fin, de l’annonce par le médecin à la cérémonie funéraire. Considérant que notre planète compte quatorze fois plus de morts que de vivants, pourquoi dissimuler aux enfants le sort de chacun ? Pour mieux profiter de la vie, découvrons comment elle se termine… Attention, spoiler !

La dramaturgie du décès s’habille, dans cette évocation nécessaire, d’un simple espace – clinique – habité d’une table en inox et uniquement orné du mot “FIN”. Sans prononcer son nom, la mort est déshabillée de ses atours sinistres et donnée à voir simplement, scène après scène.

Le joli collectif

Publié le 21/09/2022


Mots clés :