E65ef20440bfaa35e286d12c686ccfbb23301901
7116e85ae6a398149b1288b913ed1d4fa9c2677e
165146f41b3c40d32d8fc5dba1bbaf3d1b92229c
083c5943e08702a99f6a52727dbf59b1a1bd9b0f
Fermer
expos

Marion LE PENNEC - "Nos Corps-Monde"

La passion pour l'encre, associée à sa partenaire l’eau, est pratiquée comme un chant de l'instant inspiré de "l'unique trait de pinceau" propre à la peinture taoïste. L'œuvre questionne la place de l’humain sur Terre : entre humilité et puissance, à une place bien spécifique dans la Création, un trait d’union entre visible et invisible.

Marion Le Pennec est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 1998 et vit actuellement dans le Golfe du Morbihan. Elle débute sa carrière dans la création de textiles pour costumes à l’Opéra Bastille. De retour en Bretagne, elle entame une activité de plasticienne textile et anime des ateliers auprès de différents publics, fortement engagée dans le développement de la créativité comme outil de création de soi et du monde.

En 2011, elle trouve une nouvelle inspiration dans le noir et blanc avec l’encre de Chine qu'elle mêle parfois à d'autres matériaux et qu’elle traite de façon singulière et expérimentale : souvent à la verticale, lavée au jet, plongée dans de grands bacs d’eau ou frottée à l’éponge... Cette passion pour l'encre, associée à sa partenaire l’eau, est pratiquée comme un chant de l'instant inspiré de « l'unique trait de pinceau » propre à la peinture taoïste.

Son oeuvre questionne la place de l’humain sur Terre : entre humilité et puissance, à une place bien spécifique dans la Création, il est représenté comme un trait d’union entre les mondes, visibles et invisibles. Cette danse d’ombre et de lumière convoque notre responsabilité et notre amour à l’égard de nos « Père et Mère ».

Présentée au Musée d’Art Moderne de Granville en 2020, son exposition « Eternité » a eu un large retentissement. Elle a aussi exposé en Chine suite à une résidence de 5 semaines, à New-York, Londres, Paris et est présente notamment dans le grand Ouest.

Engagée depuis un an dans un projet nommé « Sylva ou mon coeur sauvage », elle a étendu sa pratique en encrant son propre corps afin d’obtenir des empreintes qu’elle retravaille dans un second temps. Ces dernières oeuvres sont un hymne au féminin et au sauvage. Elles seront présentées pour la première fois en septembre au Fonds de la Chardière (Chantonnay).

Parallèlement à son activité de peintre, elle travaille au Conservatoire de Vannes sur des projets transversaux (peinture/musique/danse) et anime des stages de pratique de l’encre de Chine où le corps et la spiritualité sont convoqués.

 

Site de l' Artiste : www.marion-lepennec.fr

https://www.facebook.com/marionlepennec/

 https://www.instagram.com/marion_le_pennec/

Publié le 18/06/2021


Mots clés : peinture dessin