4c608e50cf9355b8851d555687f185eb80f692be
40566bf6a858dc2da2a7aa624fa6834bc4973d21
Fermer
théâtre

les gros patinent bien

Après le triomphe de Bigre en 2017, Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan récidivent avec un irrésistible « road trip », fusion des délires d’un cabaret cartoonesque et d’une épopée fantastique truffés d’idées aussi géniales que farfelues. Un pur moment de folie.

Un colosse barbu au bel embonpoint tombe amoureux d’une sirène aguicheuse pêchée par mégarde dans un lac gelé. Il s’engage dans un tour du monde en quête de sa belle… Assis sur un tabouret de fortune, dans un élégant costume trois pièces, Olivier Martin-Salvan déclame et chante sa folle épopée dans un anglais shakespearien très approximatif. Well, le gaillard volubile ne bouge pas de son siège, tandis que son acolyte hyperactif, Pierre Guillois en slip de bain, s’agite autour de lui avec des centaines de morceaux de carton. Des gros et des petits, de toutes les formes, où sont inscrits au feutre noir les noms des pays, des bestioles, des objets et des personnages rencontrés. L’imaginaire débridé de ce duo dépareillé est sans limite. En avion, bateau, trottinette, à dos de mulet ou sur des patins à glace, les deux larrons embarquent pour une odyssée complètement dingue depuis les fjords d’Islande aux confins de l’Espagne, en passant par l’Angleterre et Perros-Guirec.

Publié le 27/03/2024


Mots clés :