65fbefcf223a96e6e5cf5e229c231078a96ab585
5f8716ccd97915353eb2a6c6af5e816d57bb08f4
Fermer
danse

C'est toi qu'on adore / Tsef Zone / Pode Ser

C'est toi qu'on adore / Tsef Zone / Pode Ser (2021)
Cie Leila Ka et Cie C'Hoari. Dans C’est toi qu’on adore, Leïla Ka interroge à nouveau le destin et les possibilités de changement. Dans Tsef Zone, les deux danseuses tentent de réinvestir les codes des fêtes traditionnelles populaires. Pode Ser illustre la difficulté d’être soi.

C’EST TOI QU’ON ADORE

COMPAGNIE LEÏLA KA

Dans C’est toi qu’on adore, Leïla Ka interroge à nouveau le destin et les possibilités de changement. S’inscrivant dans le prolongement de sa première création en solo, Pode ser, qui traite de la difficulté d’être, C’est toi qu’on adore aborde ce même thème mais à l’échelle de la communauté cette fois-ci.

DURÉE : 25 MIN

TSEF ZON(E)

COMPAGNIE C’HOARI

PAULINE SONNIC ET NOLWENN FERRY

"De rondes en spirales, à deux ou à cent, la répétition frénétique des pas amène les individualités à ne faire qu’un. Jeux d’espaces et de dialogues, les deux danseuses tentent de réinvestir les codes de ces fêtes traditionnelles populaires, appelant à lâcher prise le temps d’une soirée. Tourbillonnant et serpentant, un terrain de jeu s’offre à elles. Auriculaires crochetés, le partage dans la simplicité et le plaisir d’être ensemble font tomber les barrières parfois répressives de la société. Les visages changent. La musique mène la danse. Le rythme intense crée le dialogue, faisant marteler les chaussures cirées comme les sandales trouées sur le plancher. Les états de corps s’unissent et créent une symbiose donnant l’impression d’un moment suspendu."

DURÉE : 22 MIN

PODE SER

COMPAGNIE LEÏLA KA

Pode Ser illustre la difficulté d’être soi ; il est question de limites, d'aspirations mais aussi de désarroi. Peut-être le désarroi d'être au monde et de n'être que soi.
Leila Ka s’engage seule dans un dialogue brut, à travers différents langages chorégraphiques, à la recherche des identités multiples qui constituent la personne.
Elle affronte, dans Pode Ser, le rapport à soi même, à l’autre, à la société et s’élance dans une sorte de combat qui n’en finira plus. Combat que l’on devine tant à elle-même qu'aux assignations.

DURÉE : 15 MIN

Publié le 22/07/2021


Mots clés :