1475ee383727453623b1a1287c31577dd6d958a2
E3bca2e62d1d91c63456483adf6843d59011a41c
Fermer
cinéma

De bon matin

1af1cd9d999060f71e3a2c039e9d486368b5098a

Comme tous les lundis, Paul enfile costume et cravate et se rend à la banque dans laquelle il travaille depuis de nombreuses années. Mais ce matin est différent. Paul a une arme dans sa mallette. Il s'en empare et, froidement, abat deux membres de sa hiérarchie avant de se réfugier dans son bureau. Là, il reconstruit le fil des évènements qui l'ont conduit à cet acte tragique. Comment ses responsabilités lui ont été enlevées, son travail dénigré, ses avis ignorés et comment sa famille s'est, elle aussi, désintégrée.

Déjà dans Violences des échanges en milieu tempéré, Jean-Marc Moutout portait son regard sur le monde du travail. Ici, c'est un faits divers qui le porte vers ce récit dense largement appuyé sur un Jean-Pierre Darroussin impeccable en notable sûr de lui confronté à ces bouleversements. Si le film décortique la mécanique du profit qui met à mal les cops et les esprits, il évoque aussi la question du choix. Complice autant que victime d'un systême qu'il a défendu et construit Paul finit par choisir de s'en détacher. À coup de retours dans le passé, le film éclaire le geste de Paul, construisant un long cheminement vers l'inéluctable avant de lancer un questionnement muet aux autres protagonistes (et au-delà aux spectateurs) : comment continuer à vivre après ça ? Ni démonstratif, ne faisant montre d'aucun parti pris, le film de Jean-Marc Moutout tombe à point nommé à l'heure où les comportements économiques (et bancaires notamment) sont pointés du doigt. Une façon aussi de montrer que l'entreprise n'est pas tout le temps pour tout le monde un lieu d'épanouissement. Un fim doté de la force rare du cinéma qui s'ait s'emparer intelligemment de l'actualité contemporaine.

Publié le 04/10/2011 Auteur : Guillaume B.

Derrière le faits divers, Moutout filme une vie à rebours et dessine une remise en cause de certains comportements au travail. Eclairant, intelligent, contemporain et incarné par un Darroussin saisissant.


Mots clés : cinéma