803294e3cb2985b1e1659b62d3e12ad1333f7f81
91b39acaf4643d5d114e8c8eefdd73ec8a9ae333
1f4c2c3a661194ff7c726e1616542d5b9d3c1794
E94c91c2e37c986cd677cd2a7d05c9d29d3b8f4d
Fermer
expos

Terres et Landes : paysages de Bretagne

 Terres et Landes : paysages de Bretagne (2020)
Dans l’histoire du paysage, genre longtemps qualifié de mineur, le 19e siècle marque en Occident un véritable tournant. Simultanément, chez de multiples artistes paysagistes s’opère une mutation ; entre fervents d’une peinture idéalisée ou défenseurs d’une peinture d’après nature, les courants sont nombreux dans la peinture française.

Dès 1830, l’École de Barbizon, sous la conduite de Théodore Rousseau abandonne le paysage académique pour une observation attentive et fidèle de la nature. La pratique en plein air et le travail sur le motif se généralisent avec
les impressionnistes.
La Bretagne, à la faveur d’un développement touristique amplifié par l’arrivée du chemin de fer, devient une destination très prisée des artistes. La célèbre École de Pont-Aven en est l’exemple le plus parfait. La Bretagne des côtes, facile d’accès, fascine davantage que la Bretagne des terres, plus secrète.
Landes et forêts, bocages et chemins, fleuves et rivières, deviennent les sujets de prédilection d’artistes de renom ou de petits maîtres parfois oubliés par l’histoire de l’art. Tous nous livrent avec le recul du temps de précieuses informations sur l’évolution du territoire.
Le musée vous invite à une balade artistique, rendue possible grâce aux prêts de plusieurs musées de la région que nous remercions vivement pour leur implication. Cette sélection d’oeuvres produites entre 1850 et 1950 s’enrichit du regard diversifié de six artistes contemporains.

Publié le 21/09/2020


Mots clés :