C690c6148ba05d54cc2e90c67fe471a21a33bd69
A57d3eb2d5a257cf2f1b899d52407799bf16648b
070d1c6b2af41bb24cb779a99c6b44cf20b2a8b3
005beb2fe5c5dc0a37f151fb815aab480a6b1bf3
Bf15900c624d69a7c3f7e5f8923f8e3250534ba4
43d59087fd640ce57600abcda8a907e0d14d34ee
Fermer
expos

Didier Lapène, un belvédère sur la mer

Didier Lapène, un belvédère sur la mer (2022)
Ancien élève de l’École nationale des beaux-arts de Paris, Didier Lapène a complété cette formation renommée en bénéficiant d’un important séjour à la Casa Velázquez de Madrid. Fort d’une connaissance éprouvée du métier de peintre, il a développé une approche du paysage originale et libérée des contingences formelles de notre époque.

Renouant avec l’ambition des artistes abonnés au pleinairisme, il pose régulièrement son chevalet devant le motif et décline en de multiples études les vastes panoramas qu’il ambitionne de décrire. Attiré par les espaces marins qui bordent la côte basque jusqu’aux dunes de la mer du nord, Didier Lapène a entamé depuis plusieurs années un travail important en Bretagne. Fasciné par l’horizon immense qui se déploie au large des côtes de Camaret, il exerce son art avec patience et ténacité, recherchant selon la formule célèbre de Cézanne, « la petite sensation », qui transfigure la réalité du paysage. Guidé par les sites de cette célèbre avancée de la presqu’île de Crozon, Didier Lapène a ainsi composé une extraordinaire partition colorée qui entremêle falaises rocheuses, plages ourlées ou vertes prairies dévalant vers l’océan.

Durant tout l’été 2022, le musée des Beaux-Arts rassemblera plus de quatre-vingts œuvres inédites, véritable somme d’une quête picturale qui ravive aussi le souvenir de quelques illustres aînés comme Eugène Boudin, Georges Lacombe ou Charles Cottet.

Publié le 19/05/2022


Mots clés :