8ad1b411589b5f00a4845a124941e2668d1c901b
557c579b23c9a4461907b88d0a34732e3f138884
F6091d86c6a0b00c4f3346b02efaa1ae6cf106f2
C30b5ada9f254931dbbcc24f3eb696d9890e1429
Fermer
classique

Amadeus - La Flûte enchantée : Quatuor Zaïde

Amadeus - La Flûte enchantée : Quatuor Zaïde (2021)
Découvrir autrement l’un des chefs-d’œuvre de Mozart, voilà le pari lancé et gagné par les jeunes et talentueuses instrumentistes du quatuor Zaïde. Les quatre jeunes femmes abordent cette transcription du fameux opéra avec une simplicité lumineuse. De très belles surprises partagées.

 

 

Monument du répertoire lyrique, le dernier opéra de Mozart a fait l’objet en 1801 d’une surprenante transcription anonyme pour deux violons, un alto et un violoncelle. Sans orchestre ni voix, mais avec une véritable finesse dramatique, cette suite inédite de dix-huit extraits et une ouverture restitue les principales séquences de La Flûte enchantée, y compris le très célèbre aria de la Reine de la nuit. Toujours curieux de découvertes musicales, le quatuor Zaïde aborde cette partition inédite avec une simplicité lumineuse. Sous ses archets subtils, on retrouve la noble bravoure de Tamino, la délicatesse élégiaque de Pamina ou la bonne humeur contagieuse de Papageno. Les quatre interprètes ont choisi d’associer à cette découverte le Quatuor n°14 en sol majeur dit Le Printemps, premier des six dédiés par Mozart à Haydn. Une juxtaposition apparue à leurs yeux « comme une évidence » tant cette pièce, « véritable concentré d’opéra » est elle aussi théâtrale. Pour le public, c’est un double cadeau, qui fait entendre l’infinie richesse musicale du divin Mozart.

Le quatuor Zaïde livre un Mozart élégant, impertinent et audacieux. Sublime. CLASSICA

Publié le 14/09/2021