C690c6148ba05d54cc2e90c67fe471a21a33bd69
A57d3eb2d5a257cf2f1b899d52407799bf16648b
Bf15900c624d69a7c3f7e5f8923f8e3250534ba4
43d59087fd640ce57600abcda8a907e0d14d34ee
1475ee383727453623b1a1287c31577dd6d958a2
E3bca2e62d1d91c63456483adf6843d59011a41c
Fermer
cinéma

Wonder Woman

6b92e58ebb0b8cb4992f2643e7d78d9398f2b76c
Sur l'île de Themyscira, Diana grandit en paix au milieu des Amazones vouées à la défense de la paix et à la protection du monde. Quand un avion et son pilote s'écrasent à proximité de sa terre, Diana se retrouve projeté dans le monde des hommes en proie à la folie de la guerre mondiale.

 

Jusqu'alors cantonné aux biscotos masculins, le monde cinématographique des super-héros de l'écurie DC complète donc la trinité qui en forme le cœur avec l'arrivée de Wonder Woman sur les écrans. Finie l'approche un brin kitsch façon Lynda Carter, comme ses confrères, l'héroïne a droit à un traitement plus mûr et réaliste. Plongée dans les horreurs d'un conflit qu'elle est persuadée de pouvoir résoudre, la guerrière naïve voit son manichéisme balayé par la brutalité des hommes. Sous les traits de Gal Gadot, le personnage se démarque du sérieux un brin pompier de Superman et Batman au profit d'un humour et d'une fraîcheur bienvenues. Reste qu'à Hollywood on aime les chemins balisés et les parcours prévisibles, c'est la grosse faiblesse du film qui, outre qu'il se contente de dérouler un scénario téléphoné jusque dans ses supposées révélations, souffre d'un problème de rythme. Entre séquences d'actions léchées et débats « approfondissant » la psychologie des personnages, le film fait le yo-yo jusqu'à un final dont la mocheté du design visuel rappelle celui de Batman v Superman. Sans malheureusement beaucoup jouer de la différence de ce personnage féminin en décalage avec un monde plein de discriminations, cette Wonder Woman bien défendue par son actrice et sa réalisatrice aurait gagné à afficher plus d'originalité et de revendications et moins d'explications verbeuses. Hollywood n'est guère connu pour son audace et c'est ici dommageable au film autant qu'au personnage.

 

 

 

Publié le 07/06/2017 Auteur : Guillaume B.

 

DC complète sa trinité en amenant enfin Wonder Woman sur grand écran. Rafraîchissant mais plombé par le manque d'invention et de liberté qui caractérise les blockbusters contemporains.

 

 

Wonder Woman

 

Film américain de Patty Jenkins

 

Avec Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen, Danny Huston, David Thewlis, Robin Wright.

 

Durée : 2h20.