cinéma

Trois jours et une vie

D88a02974d3a806980f2bc36a57c3384402bb55a
Dans un petit village des Ardennes belges, la veille de Noël, un petit garçon disparaît sans laisser de trace et plusieurs villageois sont soupçonnés. Mais quand les recherches doivent s'interrompre à cause d'une catastrophe naturelle, l'enquête s'interrompt. Quinze ans plus tard, des travaux viennent à nouveau bousculer la tranquillité péniblement retrouvée par la communauté.

Adaptation du roman de Pierre Lemaître, Trois jours et une vie tisse un écheveau de suspicions et de destins entremêlés avec une relative aisance. Si l'identité du responsable est vite connue du spectateur, c'est le mystère quand à son éventuelle découverte par la communauté qui est au cœur du film. Pourtant sollicité directement par Lemâitre pour adapter son roman, Boukhrief livre hélas un film plutôt plat aux rebondissements transparents. Si sa caméra parvient parfois à saisir les fêlures des protagonistes dans quelques plans trop fugitifs, le casting semble ne pas savoir sur quel ton s'accorder, tantôt trop démonstratifs, tantôt trop hiératique. Même Sandrine Bonnaire ou Charles Berling semblent à la peine, seul le jeune Jeremy Senez est en phase avec son personnage... A peine effleurée la psychologie des protagonistes s'efface au seul profit du suspense un peu mou tenant à l'éventuelle découverte de l'identité du responsable. Entre fausses pistes maladroites et récit inutilement étiré, cette adaptation glisse vers le téléfilm plus que vers le chef d'oeuvre.

 

Publié le 18/09/2019 Auteur : Guillaume B.

Si on devine l'écriture de Lemaître dans l'imbrication des destins, si Boukhrief garde quelques belles idées comme ses longs plans glissant sur le paysage ardennais (préservé ou dévasté), si le casting est alléchant, le film, en préférant l'enquête sans surprise, sans parvenir à embrasser les troubles des protagonistes, ne tient pas les promesses du récit d'origine.

 


Mots clés : adaptation drame