803294e3cb2985b1e1659b62d3e12ad1333f7f81
91b39acaf4643d5d114e8c8eefdd73ec8a9ae333
1f4c2c3a661194ff7c726e1616542d5b9d3c1794
E94c91c2e37c986cd677cd2a7d05c9d29d3b8f4d
3b17b722cdf45c32dcf51c8a47a50aad1f5dc5de
D6218374c3b72f8b3b461f18809f86673baf6d3d
Fermer
cinéma

Simone, le voyage du siècle

256153e4fffe3a18f9d7a91f2a51eca86593b182
De son enfance à ses combats politiques en passant par sa déportation et ses épreuves personnelles, le destin de Simone Veil à travers le XXème siècle.

Rien de surprenant à ce que la vie de cette femme politique d'exception ne suscite des envies d'adaptation cinématographique. Rien de surprenant non plus à ce qu'Olivier Dahan déjà réalisateur de La môme et de Grace de Monaco signe le film. En choisissant une narration éclatée, glissant d'un instant aussi puissant que représentatif du personnage public à des regards sur sa vie intime et personnelle, le réalisateur, loin de l'épure, préfère jouer la surenchère. Appuyé sur un casting talentueux, c'est toutefois Rebecca Marder dont la fougue et l'intensité apportent beaucoup au film qui s'en sort mieux qu'une Elsa Zylberstein engoncée dans une tentative de mimétisme plus sclérosante que pertinent. En éclatant la chronologie dans des effets narratifs plus spectaculaires que pertinents, le film dilue également beaucoup des moments-clefs de cette vie, préférant l'esbroufe à l'économie, le tout accentué par une bande originale envahissante et inutilement pompière. Ponctué de voix off, en faisant le choix de souligner plutôt que de laisser parler les étapes marquantes d'une biographie marquée d'autant de drames que de réussites, cette biographie romancée s'éloigne aussi, et c'est probablement là son plus grand défaut, de la nature de son personnage. Le seul mérite du film reste d'éclairer des engagements moins rappelés de Simone Veil, dommage que ce soit au prix d'un spectacle empesé (l'évocation du combat politique européen et de la lutte en faveur de la légalisation de l'avortement méritaient davantage de finesse), inutilement démonstratif et davantage gouverné par la sensiblerie que la sensibilité.

Publié le 11/10/2022 Auteur : Guillaume B.

Cette biographie filmée d'une incontournable personnalité du XXème siècle choisit le spectaculaire et le démonstratif au détriment de la retenue et du sensible. Pas forcément pertinent, même s'il n'omet rien du parcours d'une femme exemplaire.

Film d'Olivier Dahan avec Rebecca Marder, Elsa Zylberstein, Olivier Gourmet, Philippe Torreton, Judith Chemla. Durée : 2h20.