36f7bb8f8e5d3bca16c3e290bb8628b9f32c00fb
3c6b164888c4293766c301a03d2bdcedbf13ea91
3df967f0980244877064cc71a56663afa6826b73
Ae34010c518ccd0703fd9931512e7a1beb7781c0
9e236d66f46f6e4cfe7f244e4578f2453774e923
A4d541db6ebd4cc1dc37b4c1cac07230a4250040
Fermer
concerts

Rover

A5f7bd04b4cae9882db4085f04ce8267ca22937c
Alors qu’il vient de publier un remarquable album de pop confidentielle, Eiskeller, enregistré dans une glacière bruxelloise, Rover vient se réchauffer à la rencontre du public.

 

Hibernatus. On pourrait chambrer Timothée Régnier, alias Rover, de s’être exilé dans un ancien entrepôt de blocs de glace pour ressusciter ses obsessions musicales. Mais chez Rover, il ne s’agit pas de parfum d’ambiance. Rover est un artisan mais pas un restaurateur. Chez lui la pop des Beatles, Beach Boys, Robert Wyatt et David Bowie est envisagée par le prisme de la bizarrerie. Une étrangeté aux confins du fantastique où les fixettes de Rover nous aident à gravir le glacier. Cette crevasse spatio-temporelle abrite sa cathédrale. On sait bien que ces délicates sculptures ne résisteront pas à l’air du temps. Certains n’y verront que de vains exercices de styles. Les plus affûtés entendront les complaintes d’un Rover loner sur un iceberg de mélancolie à la dérive. Fondu.

Publié le 16/01/2022 Auteur : Bertrand Lanciaux

 

Le 21 janvier 2022 à 20h30, Centre culturel Jacques Duhamel, Vitré, 20€, www.mairie-vitre.com – le 3 février 2022 à 20h, L'echonova, Saint-Avé, 10-20€, www.lechonova.com


Mots clés : concert