36f7bb8f8e5d3bca16c3e290bb8628b9f32c00fb
3c6b164888c4293766c301a03d2bdcedbf13ea91
3df967f0980244877064cc71a56663afa6826b73
Ae34010c518ccd0703fd9931512e7a1beb7781c0
9e236d66f46f6e4cfe7f244e4578f2453774e923
A4d541db6ebd4cc1dc37b4c1cac07230a4250040
Fermer
cinéma

Rock'n roll

245c9a386f8fcc1ba9c8195676dbf9097b50d25e
Guillaume Canet, en plein tournage d'un drame familial qui le voit côtoyer une jeune actrice, réalise soudain que devenu un quadragénaire rangé, il n'incarne plus guère l'idéal masculin fêtard et « rock » qui fait rêver la jeune génération. Résolu à modifier cette image, il se lance dans un vaste changement d'abord largement improvisé. Ce qui ne manque pas de susciter la curiosité et bientôt l'inquiétude de son entourage.

Probablement à court d'idées après le loupé de son aventure cinématographique américaine, Guillaume Canet cherche dans son parcours le sujet de son cinéma. Si depuis Mon idole on sait le cinéma de Guillaume Canet traversé par une folie douce, ses succès subséquents ont un peu fait oublié le décalage dont il sut un temps faire preuve. Rock'n roll se veut un miroir déformant tendu par l'acteur-réalisateur devant l'image publique que son parcours lui a dessiné, une façon de donner un coup de pied dans la fourmilière. Malheureusement, entre une entrée en matière longuette, un dénouement qui n'en finit pas et de multiples sketches qui composent davantage un méli-mélo confus qu'un récit intéressant, Guillaume Canet ne réussit qu'à jouer des aspérités de son image pour tenter d'emporter son spectateur dans une spirale d'abord gentiment décalée mais bientôt complètement outrancière... et plutôt creuse. Passée les évidences d'une mise en abîme qui se cherche en vain un message de fond (« je ne suis pas seulement ce qu'on dit ou voit de moi »), le propos cinématographique, se contente de glisser vers la farce décomplexée mais creuse. Malgré les extrêmes vers lesquels le cinéaste conduit son histoire, le rire reste rare. D'autres ont fait mieux dans l'humour ou l'autofiction.

 

Publié le 14/02/2017 Auteur : Guillaume B.

 

Canet (le personnage) a le blues. Canet (le cinéaste) tout autant : lent, plat et peu inspiré, cette autofiction parodique tourne court, en se limitant à des apparitions de célébrités et un humour bas de plafond.

 

 

Film français de Guillaume Canet

 

Avec Guillaume Canet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Philippe Lefebvre.

 

Durée : 2h03.

 

 


Mots clés :