81469b5bd21757adb41c9aa0eb81e5325883a5af
0e0103d6c8bfcb4cfd0dea5de436896cb9b733c6
Fermer
expos

Rennes : Photos de famille à la campagne

F3d64b2e9521db844e933c26b2297db9f37db995
A travers des photographies, des témoignages et des objets d’époque, la nouvelle exposition de l’Ecomusée du Bintinais plonge dans le quotidien des enfants et des adolescents, qui ont grandi dans la campagne rennaise, dans les années 1970.

 

Installé aux portes de Rennes dans une ancienne ferme, l’Ecomusée de la Bintinais retrace cinq siècles de vie agricole. L’établissement joue aussi un rôle de conservatoire en élevant des animaux de races anciennes et en expérimentant des cultures oubliées. Après avoir présenté, en 2011, la révolution agricole qui bouleversa les campagnes bretonnes dans la décennie 1960-1970, l’écomusée a enfin pu inaugurer Mes années 70 clichés de campagne, qui devait initialement ouvrir en décembre 2020. Au fil d’un parcours thématique, l’exposition détaille, sans tomber dans la nostalgie, l’environnement dans lequel évoluaient les jeunes, à une époque marquée par de grands changements. Bien qu’en pleine métamorphose, la campagne rennaise des années 70 est encore profondément marquée par les traditions, notamment religieuses et agricoles. De nouveaux horizons s’ouvrent alors à la jeune génération, qui découvre la ville en tant qu’interne au lycée à Rennes : reprendre la ferme familiale ne représente plus le seul avenir envisageable. Les loisirs, le sport, la musique… abreuvent une jeunesse en quête de découvertes et de liberté. Désormais, certains choisissent de vivre à la campagne, sans y travailler, encouragés par le développement de l’habitat, des réseaux routiers et des centres commerciaux. Bien évidemment, les luttes qui ont animé les années 70, la fin des Trente Glorieuses, trouvent un écho dans cette campagne, où la toute puissante industrie agro-alimentaire prend la place des petits paysans. Cette transformation brutale encourage associations et groupements à sauvegarder le folklore local. Les photographies vernaculaires (clichés amateur représentant la vie quotidienne sans volonté artistique), les passionnants témoignages et une grande vitrine centrale rassemblant des objets typiques de l’époque racontent des histoires particulières et dessinent une aventure commune. Une exploration ethnographique d’un passé tout proche, qui pourrait permettre aux uns de revenir avec un œil neuf sur leurs jeunes années et aux autres de mieux comprendre leur région et leurs proches.

Publié le 29/05/2021 Auteur : Aurore de Carbonnières

 

Écomusée de la Bintinais, Rennes

0-4€, 02 99 51 38 15, ecomusee.rennes@rennesmetropole.fr, www.ecomusee-rennes-metropole.fr

Mes années 70 clichés de campagne : jusqu’au 29 août 2021

 

© Paul Mahot