C690c6148ba05d54cc2e90c67fe471a21a33bd69
A57d3eb2d5a257cf2f1b899d52407799bf16648b
070d1c6b2af41bb24cb779a99c6b44cf20b2a8b3
005beb2fe5c5dc0a37f151fb815aab480a6b1bf3
Bf15900c624d69a7c3f7e5f8923f8e3250534ba4
43d59087fd640ce57600abcda8a907e0d14d34ee
1475ee383727453623b1a1287c31577dd6d958a2
E3bca2e62d1d91c63456483adf6843d59011a41c
Fermer
concerts

Putain, 10 ans !

3e1eefdcc5d0bd28f9e9dbdba8c04f4ada86c99c
En 10 ans, le Biplan a accueilli 187 670 spectateurs à plus de 3 000 spectacles : bon anniversaire !


Au début de l'aventure, la salle comptait trois bénévoles, aujourd'hui quarante et deux salariés, c'est dire le chemin parcouru ! Mais l'objectif reste toujours le même : une petite salle, conviviale, magique, le public au contact, pour promouvoir les jeunes talents, et ils sont nombreux à avoir débuté ici ! On peut citer dans la longue liste : Lulu, Fred Merpol, Jef Kino, les Blaireaux, les Mauvaises Langues pour les régionaux, et même La Rue Ketanou, Bénabar ou Émilie Loiseau. « C'est étonnant de voir qu'une petite salle comme la notre a atteint une notoriété nationale. Des groupes de toute la France nous envoient leurs maquettes », s'étonne Dédé, le directeur, l'un des trois bénévoles des débuts, qui, à la question : qu'avez-vous gagné au bout de 10 ans ?, répond sans hésiter : « La confiance du public ! Nous voulons être un lieu populaire, accessible à tous. » Côté prog', il y en a donc pour tous les goûts, folk ou ska, chanson française ou théâtre, jeune public... Et côté porte-monnaie, pas non plus de souci à se faire ! Les festivités anniversaires reflètent bien cet esprit : vendredi, ce sera Ben Moules frites, North Gospel Quartet, Jef Kino et des surprises. Samedi, toujours des surprises, mais aussi du théâtre, des contes, du clown, et des concerts rock métal. Et dimanche : chanson française, avec Dudin, 13 à table, et bien d'autres. Des soirées qui se prolongeront jusque tard dans la nuit, toujours à prix modique : 3 € !

Plan de vol

Que souhaiter pour les prochaines années ? « Déjà, de continuer... Financièrement, comme toutes les petites salles, on tire sur la corde. La motivation des artistes, du public, des bénévoles est là en tout cas ! Et, parallèlement aux subventions, on cherche des mécènes privés. Autre piste : que le Biplan bouge de ses murs, dans de petites villes éloignées, dont les habitants, s'ils veulent sortir doivent venir à Lille, Arras ou Douai, et tout le monde n'a pas de voiture... Faire des concerts à l'extérieur permettra aussi d'éviter la perte estivale, quand les étudiants sont partis, que les gens se posent en terrasse ou sur le bord de la mer. Mais nous restons toujours les derniers à fermer l'été et les premiers à ouvrir, dès la braderie ! » Bon vol au Biplan !

Publié le 01/04/2008 Auteur : S. Morelli

10 ans du Biplan du 4 au 6 avril. Le Biplan, rue Colbert à Lille. Tarif : 3 €. Tél. 03.20.12.91.11

Mots clés : concerts