E65ef20440bfaa35e286d12c686ccfbb23301901
7116e85ae6a398149b1288b913ed1d4fa9c2677e
F96dacbfdaf3d0fa9d6e7229734c7200dd0520fe
8bac1bbc04a5eab7c176447bd8b0388d133a6f7f
Fermer
cinéma

Monuments Men

D86ed4097c837c5c5aadbf9dda63f998b419c27b

1943. L'Europe est à feu et à sang. Partagée entre l'Axe et les Alliés. Aux Etats-Unis, Frank Stokes parvient à convaincre le président Roosevelt de monter une équipe d'hommes pour empêcher les nazis de piller l'héritage artistique européen pour le conserver... ou le détruire. Il recrute six hommes, spécialistes dans leur domaine pour enquêter et retrouver la trace de ces œuvres. Dans le même temps, à Paris, Claire Simone, secrétaire, assiste au pillage de nombre de chefs d'oeuvre... et consigne tout ce qu'elle apprend avant que les nazis ne quittent la capitale française.

Intéressant à plus d'un titre, le nouveau film de George Clooney aborde le second conflit mondial sous un angle largement méconnu. Sans doute un peu empêtré dans sa volonté didactique, le cinéaste Clooney peine à ordonner son récit. Pédagogue, le cinéaste resitue bien le contexte, s'attache à saupoudrer d'humanité les portraits de ses personnages, montre par le petit bout de la lorgnette le conflit qui sert de toile de fond au récit mais peine parfois à lier le tout. Entre grandes étapes, petites anecdotes, instants fondateurs et moments plus intimes, le film peine parfois à se trouver un rythme. Heureusement, la force du sujet – même s'il n'est pas tellement abordé dans ses motivations politiques – maintient l'ensemble à flot. Devant la caméra, Clooney et consorts donnent joliment vie à la quête extraordinaire d'hommes ordinaires. Quant à Jean Dujardin, sa présence tient plus du clin d'oeil que de la véritable plus-value...

Publié le 12/03/2014 Auteur : Guillaume B.


Mots clés : cinéma