36f7bb8f8e5d3bca16c3e290bb8628b9f32c00fb
3c6b164888c4293766c301a03d2bdcedbf13ea91
3df967f0980244877064cc71a56663afa6826b73
Ae34010c518ccd0703fd9931512e7a1beb7781c0
9e236d66f46f6e4cfe7f244e4578f2453774e923
A4d541db6ebd4cc1dc37b4c1cac07230a4250040
Fermer
cinéma

Memory Box

D8185779b14170570c66e35099b0a92b559c08c1
Alors qu'elle s'apprête à passer Noël avec sa mère et sa grand-mère, Alex reçoit un imposant colis de Beyrouth. Bravant les injonctions familiales de ne pas y toucher, elle décide de s'y plonger malgré tout. Entre cahiers, cassettes et photos, elle découvre les échanges entre sa mère Maia, et sa meilleure amie exilée à Paris, et met au jour un récit que sa famille a voulu oublier.

Puisant dans leur propre histoire (une correspondance suivie avec une amie), Joana Hadjithomas et son complice déploient une mosaïque visuelle et sonore brassant adolescence, correspondance moderner (entre texte, voix et images) et histoire. Nourri de leur parcours artistique multiple, le film fourmille de trouvailles visuelles (notamment dans les séquences qui font vivre les carnets) et évoque le conflit libanais par un prisme ordinaire. Capable de s'emparer des smartphones comme de rendre hommage aux cassettes enregistrées de jadis, le film mêle les esthétiques au gré du subtil équilibre d'un récit qui mêle hommage aux échanges épistolaires, amour pour une terre meurtrie et secrets de famille. Sans sensiblerie, le duo de cinéastes tisse un parcours intime, touchant et généreux, triple portrait de femmes doublé d'un regard sur l'histoire (et la résilience) libanaise. A l'ambition d'un récit combinant les parcours, le duo ajoute un travail formel emballant.

Publié le 19/01/2022 Auteur : Guillaume B.

 

Entre Canada et Liban, années 80 et monde contemporain, une plongée sensible dans la mémoire et l'histoire d'une famille... et d'un pays, sous le regard de deux cinéastes inventifs.

 

Film de Khalil Joreige et Joana Hadjithomas avec Rim Turki, Manal Issa, Paloma Vauthier, Clémence Sabbagh, Hassan Akil. Durée : 1h42.