803294e3cb2985b1e1659b62d3e12ad1333f7f81
91b39acaf4643d5d114e8c8eefdd73ec8a9ae333
1f4c2c3a661194ff7c726e1616542d5b9d3c1794
E94c91c2e37c986cd677cd2a7d05c9d29d3b8f4d
Fermer
concerts

Médine France

C0337096cab1e070c7dd665f4b1bb059d5b88b8c
Le rappeur est actuellement en tournée à travers la France pour défendre sur scène sa dernière production, Médine France.

Dès les premières mesures de Médine France, on sait où l'on vient de mettre les pieds. Médine, lui, a l'habitude de les mettre dans le plat, quitte à susciter quelques indignations, et ne déroge pas à cette règle sur ce dernier opus. Le titre d'ouverture, éponyme de l'album, prend la forme d’une diatribe brutale envers le monde contemporain, un aller simple pour l'univers brut et militant du rappeur havrais. La stature imposante, la voix rauque, le flow agressif, Médine travaille les images intelligentes et crues dans ses textes, qui se posent sur des production modernes souvent inspirées de la trap, n'hésitant pas à recourir à des éléments actuels tels que l'autotune dans les morceaux les plus mélodiques. Le disque renferme un éventail de titres engagés tel que Ratata, qui dénonce les vagues de violences qui touche la jeunesse des quartiers défavorisés. On note également sur l'album des morceaux plus introspectifs tel que Le Grenier du Seum, où l'artiste normand se confie sur les cicatrices qu'il lui reste des injustices subies au cours de sa vie et de sa carrière. Un bon équilibre un rap littéraire et une trap urbaine, ou « entre Ademo, N.O.S et Pierre Desproges » comme le rappeur le dit si bien lui-même. Médine signe sans doute l'album le plus abouti de sa carrière, sans se départir de son côté clivant qui lui valut par le passé sa mauvaise réputation. Une façon de nous rappeler que les artistes qui divisent le plus ont souvent en commun de présenter à la société un reflet disgracieux.

Publié le 28/11/2022 Auteur : nicolas lecomte

Le 17 décembre à 19h30
24,80€
Le Rockstore, Montpellier
www.rockstore.fr


Mots clés :