E65ef20440bfaa35e286d12c686ccfbb23301901
7116e85ae6a398149b1288b913ed1d4fa9c2677e
F96dacbfdaf3d0fa9d6e7229734c7200dd0520fe
8bac1bbc04a5eab7c176447bd8b0388d133a6f7f
Fermer
expos

Mais qui es-tu Evento ?

5897b9b4b4a92d974355f81ff7a8f7e82a32d99a

On nous l'annonce comme l'évènement culture de la rentrée. Pourtant à quelques jours de son intronisation, on a encore du mal à le cerner vraiment. Evento, "le rendez-vous artistique et urbain de Bordeaux", mais encore ? Plus, beaucoup plus avec Didier Faustino, chargé de prog' de ce premier numéro.

Non, Novart n'est pas mort, rassurons la famille. Désormais, le bien connu festival contemporain laisse la place, un an sur deux, à un petit nouveau, et un caractère bien à lui : du contemporain toujours, mais disons plus populaire, dans le sens « l'art contemporain est un art de tous les jours », à travers le cinéma, les arts plastiques ou la musique. Surtout, Evento attribue une carte blanche à un artiste livrant sa propre lecture de la ville, « fraicheur et naïveté du point de vue » en prime.
Chez Didier Faustino, Bordeaux, ce sont les quais, les Quinconces, « ce vide énorme laissée par cette place qui, ensuite, se remplit » de Foire aux plaisirs, le monde des forains... une vision « très subjective » apparentée à l'urbain, à l'intime d'une ville, « ce que chacun s'en représente », comme fondements de son Evento.

INTERNATIONAL

Vous l'aurez remarqué, le petit nouveau y est allé de sa passerelle et a déjà investi le Centre, Quinconces et quai Louis XVIII... et le petit nouveau va avoir de la visite : le Collectif Berlin, sur les quais avec Moscou, « piochant dans des histoires liées aux urbanités, autour de l'exploration de l'urbain », le cinéaste Amos Gitaï un peu plus au nord (Base sous-marine), « capable d'aller chercher le fond d'une société » dans une projection particulière de son film House, de la musique aussi, Sonorités urbaines ou Musiques du monde. Des oeuvres viendront à vous, dans les espaces publics, et puis ce sera à vous de venir au Grand-Théâtre, agité par l'Angola et sa capitale Luanda, jeune, dynamique et métissée, à la fois « exemplaire en termes d'urbanité » et loin des schémas habituels de l'ancienne colonie française, entre développement et expansion accélérées.
Et la touche bordelaise ? De la photographie, des projections, avec Nicolas Milhé, le Collectif Polar, et pour ceux qui auraient voulu davantage : « je revendique la subjectivité de mon choix ». Exemple, la fameuse passerelle signée Tadashi Kawamata, qui « transcende l'impulsion à ce lien quais-Quinconces ». D'ailleurs faut-il vraiment se justifier alors même qu'Evento requiert « le regard que portent des artistes extérieurs sur la ville » ? Au-delà des polémiques et d'une soi-disant récupération du projet 2013, Bordeaux va se bouger pour 10 jours de propositions artistiques originales et c'est déjà beaucoup.

Publié le 29/09/2009 Auteur : W. Do Nascimento

Evento, du 9 au 18 octobre à Bordeaux (entrée libre). www.evento2009.org. Programme complet dans l'agenda.


Mots clés : expos