E65ef20440bfaa35e286d12c686ccfbb23301901
7116e85ae6a398149b1288b913ed1d4fa9c2677e
165146f41b3c40d32d8fc5dba1bbaf3d1b92229c
083c5943e08702a99f6a52727dbf59b1a1bd9b0f
Fermer
cinéma

Le dernier voyage

1097f102896041cb15129f859de3f4f9fc8eed01
Dévastée et condamnée par l'approche d'une mystérieuse lune rouge surexploitée par l'humanité, la terre se trouve au bord de la destruction. Seul capable de piloter la navette, l'astronaute Paul WR a disparu à l'aube du lancement de sa mission de la dernière chance. Hanté par de mystérieux souvenirs d'enfance, il se lance dans une quête désespérée...

Né à la suite de son court-métrage Le dernier voyage de l'énigmatique Paul WR, le long métrage de Romain Quirot joue autant la carte d'une inventivité visuelle (entre débrouille et audace), qu'il trouve ses racines dans l'histoire foisonnante d'un genre, la science-fiction. Assumant son hommage, le film revisite à sa façon et avec une certaine fraicheur à la fois la série B et les classiques du genre. Si le fil narratif est parfois mince, la réalisation imaginative pallie les manques du récit. Devant comme dernière la caméra, un premier film qui incarne une partie de la jeune garde du cinéma français... tout en faisant un lien avec ses aînés. Loin du blockbuster tape à l'oeil, Quirot préfère une aventure aussi brutale que poétique dont la musique fait également résonner beaucoup d'échos. Ni blockbuster millimétré, ni expérience auteurisante, Le dernier voyage et son réalisateur, entre les deux, tracent leur propre route.

Publié le 21/05/2021 Auteur : Guillaume B.

Entre voyage poétique, aventure intime et planète à sauver, le premier film de Romain Quirot évoque une SF inventive mais pas décérébrée. La poésie de l'ensemble comble les faiblesses narratives d'un premier périple plutôt séduisant.

 

Film français de Romain Quirot avec Hugo Becker, Lya Oussadit-Lessert, Paul Hamy, Jean Reno.

Durée : 1h27.