3d97f63059b42fe6fe875067f6ec7656deb78d76
Ca4b7c59bbffe9909f568bb2803639aa5701ccf8
Fermer
cinéma

La fille du puisatier

941f4d8c586924a14c3aea2dc994bdaea962f79c

En portant le déjeuner à son père puisatier dans la France du début du XXème siècle, Patricia croise le chemin de Jacques Mazel, séduisant garçon et fils du boutiquier local. Les jeunes gens se plaisent, mais bientôt la guerre qui s'annonce les sépare... autant que des parents qui ont pour eux des ambitions bien différentes. Mais le ventre de Patricia s'arrondit et il se mumure que Jacques, pilote de chasse, a été abattu. Entre le puisatier qui rêve de régler la question au mieux pour sa fille et le riche boutiquier qui refuse d'être pris en otage par la paternité supposée de son fils, le ton monte...

Relecture du film de Pagnol, réalisé à l'aube du deuxième conflit mondial, le film de Daniel Auteuil emmène son spectateur comme il se doit dans des paysages méditerrannéens gorgés d'un soleil de carte postale. Au-delà, Auteuil s'empare sans grande inspiration de l'histoire de Pagnol pour en donner une vision bon enfant et assez lénifiante. Le casting est à l'image de cette volonté, allant chercher chez Kad Merad ou Jean-Pierre Daroussin une consensualité un peu soporifique pour brosser à grands traits une image gentillette et sépia d'un temps révolu de personnages généreux et de sentiments par trop dégoulinants. Pour peu que vous acceptiez ce postulat, la première réalisation de Daniel Auteuil devrait vous convenir sinon fuyez cette image d'Épinal surannée que ne sauvent qu'à grand-peine les mots riches de Marcel Pagnol.

Publié le 19/04/2011 Auteur : Guillaume B.


Mots clés : cinéma