C690c6148ba05d54cc2e90c67fe471a21a33bd69
A57d3eb2d5a257cf2f1b899d52407799bf16648b
070d1c6b2af41bb24cb779a99c6b44cf20b2a8b3
005beb2fe5c5dc0a37f151fb815aab480a6b1bf3
Bf15900c624d69a7c3f7e5f8923f8e3250534ba4
43d59087fd640ce57600abcda8a907e0d14d34ee
1475ee383727453623b1a1287c31577dd6d958a2
E3bca2e62d1d91c63456483adf6843d59011a41c
Fermer
cinéma

Kong : Skull Island

1fe7ef7abba26f9db5924a6e68d09b18f8f9d19f
Alors que la guerre du Vietnam touche à son terme, une mission américaine embarque quelques militaires et une poignée de scientifiques afin d'explorer une île du Pacifique restée jusque-là mystérieuse. Sur place, l'île, loin de receler les richesses annoncées, abrite surtout une faune bien différente de ce qu'imaginaient les chercheurs.

 

Si Godzilla est probablement le monstre le plus présent dans le cinéma japonais, dans le onde occidental, c'est King Kong qui tient la corde. En déplaçant la relecture des aventures du plus sympathiques des singes antédiluviens dans un monde qui sort de la guerre du Vietnam, le film s'adonne à un mélange des genres particulier. Dans le sillage d'un Samuel L. Jackson en militaire revanchard (on n'est pas loin de Predator), de John Goodman en chercheur-filmeur qui sert autant de référence au King Kong original que de lien avec l'univers que le film entend partager avec le Godzilla de Gareth Edwards et de Tom Hiddleston en pisteur sensible, le film s'acharne à reprendre eles marqueurs du film original pour les faire entrer dans l'univers qu'il tente de dessiner. Sans suspense, les scènes de bravoure s'enchaînent sans guère parvenir à susciter d'émotion au fil d'un jeu de massacre prévisible. Là où le Godzilla d'Edwards s'ingéniaient à ne montrer son sujet que par bribes, le film de Jorddan Vogt-Roberts manque singulièrement de point de vue. Derrière des effets spéciaux tape-à-l'oeil et outre son décalage temporel, ce Kong là n'a pas grand chose à dire, se contentant de préparer le terrain au prolongement de l'univers monstrueux au cinéma : on annonce le retour du Godzilla pour 2019 et une rencontre au sommet entre le singe et le dinosaure radioactif en 2020.

 

Publié le 10/03/2017 Auteur : Guillaume B.

 

Grosse boîte de jouets mêlant soldats américains, créatures oubliées et singe géant, Kong : Skull Island déroule un festival d'action et de surenchère visuelle dans un film tout à la gloire du plus gros singe du cinéma. Du grand spectacle sans grande originalité.

 

 

Film américain et vietnamien de Jordan Vogt-Roberts

 

Avec Tom Hiddleston, John C. Reilly, Samuel L. Jackson, Brie Larson, John Goodman.

 

Durée : 1h59