36f7bb8f8e5d3bca16c3e290bb8628b9f32c00fb
3c6b164888c4293766c301a03d2bdcedbf13ea91
3df967f0980244877064cc71a56663afa6826b73
Ae34010c518ccd0703fd9931512e7a1beb7781c0
9e236d66f46f6e4cfe7f244e4578f2453774e923
A4d541db6ebd4cc1dc37b4c1cac07230a4250040
Fermer
expos

Eekman ou la Flandre fabuleuse

4061ca6fe0ae6c4e9ba1645571868ebc8f4d63e9
Le Musée de Flandre ouvre ses portes au travail de Nicolas Eekman, artiste du XXème siècle pétri d'influences des maîtres flamands.

C'est à la suite de deux donations de la part de Luce Eekman, fille de l'artiste, qu'est née l'idée de consacrer une exposition au travail de son père centré sur ses œuvres peintes. Né à Bruxelles à la fin du XIXème siècle, il quitte la capitale belge pour les Pays-Bas puis la France. D'abord nourri des influences de ces territoires où il peint la vie paysanne autant que campagne et bords de mer, il se frotte à différents courants (il est également l'ami de Piet Mondrian ou de Max Ernst) sans jamais vraiment cesser d'être influencé par l'admiration qu'il voue aux maîtres flamands. Tant dans ses choix de matériaux (Eekman peint sur bois quand l'époque préfère les supports plus modernes) que de sujets et de techniques (sa peinture puise chez Bruegel ou Bosch), Nicolas Eekman ne cesse d'assumer un lien fort avec ces ancêtres avec lesquels sa peinture assume de plus en plus une intense filiation. De Gerbe folle à La Dune hantée en passant par Poissons volants ou Cavalcade, les tableaux du parcours brassent les représentations, entre hommages et prolongements de la peinture flamande. Pour autant, Eekman, tout en conservant une prédilection pour les sujets flamands (des costumes bigarrés aux fêtes et carnavals comme dans Le Mirliton) dépasse aussi cette fascination. Tout en gardant un goût pour les sujets des maîtres, il ne cesse de garder la figure humaine et le visage au cœur de son art sans jamais se départir d'un goût pour les détails dont ses tableaux fourmillent. Le parcours, aussi fluide que riche le met joliment en exergue dans les espaces du premier étage du musée développant un parcours tout à la fois thématique et chronologique des œuvres de l'artiste. La dernière salle, entre évocation de l'atelier d'Eekman et regard sur son travail d'illustration de La Légende dUylenspiegel, dévoile son talent de graveur dans une vingtaine de merveilleux petits formats. Au long d'une muséographie claire et d'une sélection d'oeuvres illustrant la diversité de la production de l'artiste, le musée invite à une belle redécouverte d'un artiste méconnu du XXème siècle.

 

Publié le 30/04/2024 Auteur : Guillaume B.

Le monde fabuleux de Nicoals Eekman. Jusqu'au 9 septembre au Musée de Flandre, 26 Grand'Place à Cassel. Tél.03.59.73.45.60 museedeflandre.fr


Mots clés : Flandre musee