cinéma

Alice et le maire

22202fcc38b5ff9bcfe3027df77a94187f403dcc
Paul Théraneau a fait sa vie en politique. Maire de Lyon , il se cherche un second souffle intellectuel. De plus en plus incapable de penser, il demande l'aide d'Alice Heimann, une jeune professeure de philosophie. Peu à peu, entre l'homme débordé en quête de pensée et de réflexion et la philosophe, se noue un dialogue qui construit une estime mutuelle et pousse l'un et l'autre à se regarder autrement.

Conjugant avec précision une grammaire cinématographique subtile mais très maîtrisée, une écriture fine et posée reposant autant sur les dialogues que sur les silences et les regards et un casting au diapason, Alice et le maire suscite et ressucite avec délicatesse un cinéma de l'intelligence. Si Luchini s'avère fidèle à lui-même, son dialogue tâtonnant puis fécond avec Anaïs Demoustier construit une démarche curieuse et sincère entre deux personnages chacun à la recherche de fondations solides. Sans éluder la profondeur de leurs échanges, Pariser parivent à les rendre intelligibles, aidé en cela par des comédiens parfaitement en phase avec sa démarche. Sans surenchère, Pariser dresse un double portrait passionnant, signe une chronique discrète sur l'envers du quotidien politique et invite tout à la fois à injecter plus de pensée dans le monde en un film vivifiant, intelligent, soigneusement pesé d'un bout à l'autre. N'en déplasie à certains, le cinéma français n'est pas mort.

Publié le 02/10/2019 Auteur : Guillaume B.

Finement construit, appuyé autant sur un récit intelligent que sur des acteurs investis et une réalisation soignée, Alice et le maire incarne un cinéma qui n'a pas peur de grands mots et d'économie d'effets. Aller dans une salle obscure pour y être éclairé.

https://www.youtube.com/watch?v=APSIYx9zLbo

 

Alice et le maire

De Nicolas Pariser avec Fabrice Luchini, Anaïs Demoustier. Durée : 1h43.


Mots clés : politique drame comedie